Fragments de Brume

Un grand psycho-bordel avec des trucs nazes dedans.

20 septembre 2009

RIP 2007-2009




Voici le dernier post de ce blog, et oui je me retire du monde de la blogosphère, ça fait un moment que j'y pensais et ya bien un moment où il faut prendre une décision. A la base je voulais faire pleins de chroniques, parler de tous les disques que j'ai écouté, tous les films que j'ai vu etc etc, un site généraliste qui parle de tout et rien (qui ne peut intéresser que moi vu mes gouts parfois déroutants). La réalité c'est qu'après la création on a pas forcément le temps et du temps j'en ai de moins en moins aujourd'hui (sans mauvaise foi ^^) et si je me projettes un peu dans ma vie professionnelle j'en aurais encore moins plus tard. J'aime toujours faire découvrir mes trouvailles aux autres, j'aurais aimé parler culture geek, vin, jeu vidéo etc etc mais il faut avouer que tout réunir dans un seul blog ça perd en cohérence.

Pour finir je remercie Andy et Jess pour leur fidélité et encouragements et tous ceux qui sont venus sur ce blog.

Enjoy

HK.

Posté par _HK_ à 21:33 - Autre - Commentaires [5] - Permalien [#]

03 septembre 2009

Tideland

tideland

Résumé Allociné :

Lorsque sa mère meurt d'une overdose, la petite Jeliza-Rose part s'installer dans une vieille ferme avec son père, Noah, un rocker héroïnomane qui a connu des jours meilleurs. Afin d'échapper à la solitude de sa nouvelle maison, Jeliza-Rose s'évade dans un monde imaginaire.
Pour lui tenir compagnie, Jeliza-Rose n'a que les têtes de quatre poupées qui ont perdu leur corps... jusqu'à ce qu'elle rencontre Dickens, un jeune homme ayant l'esprit d'un garçon de dix ans. Vêtu d'une combinaison de plongée, il passe son temps caché dans une carcasse d'autocar, son "sous-marin", attendant de capturer le requin géant qui habite sur la voie ferrée. Dickens a une grande sœur, Dell, une sorte de fantôme vêtu de noir qui se dissimule constamment sous un voile d'apiculteur.
Pour Jeliza-Rose, le voyage ne fait que commencer...


Mon avis :

Lorsqu'en 2006 Terry Gilliam adapte le livre Terry Gilliam cela donne une autre de ses "folies" digne du reste de sa filmographie. Tideland c'est un peu Alice au pays des merveilles sous LSD (la référence à Lewis Caroll est explicite dans le film) avec une Alice complètement barrée et à la frontière de la schizophrénie. Complètement happé par cet ovni cinématographique Tideland est de ces coups de coeur que j'ai rarement, il m'a tout simplement arraché la gueule avec ses plans impressionnants et fait hisser terry Gilliam parmis mes réalisateurs préférés. Ajoutons également l'extraordinaire prestation de la très jeune actrice Jodelle Ferland qui joue également dans Silent Hill, mais ici elle est beaucoup mieux mise en valeur.

jodelle_ferland_tideland02



 

Posté par _HK_ à 22:19 - Sur les pellicules - Commentaires [3] - Permalien [#]

24 août 2009

En vain – Des veines

J’ai les doigts qui tremblent

L’écriture hésitante sous la plume

La feuille vierge doit se remplir de faits

La tâche serait moins douloureuse

Si l’encre ne provenait pas directement de mes veines.

 

Le parquet grince comme jamais

Les murmures ne semblent pas s’arrêter

Une vision d’horreur qui se dessine

Mon esprit est en cage et la rationalité est en plein spleen.

 

Ce couloir semble si long qu’on n’en voit pas la fin

Les murs vivent comme de la chair

Il n’y a nulle part où poser ses mains

Chaque parcelle semble vouloir me faire taire.

 

Entre dégout et attirance

Atmosphère chaotique et architecture délabrée

Pourriture d’égouts et magnificence

Des vieilles peines à déterrer

La réalité rejoint chaque croyance

Quelques affaires à régler.

 

Exploration des recoins enfouis et angoissants

Un trou dans la tête et les réalités qui vacillent

Flou et démesure, le doute subsiste

Sur sa robe de soirée des tâches de sang

Des images qui vous violent les pupilles

Le courage se meurt et laisse l’errant absentéiste.

 

Viendras-tu me chercher dans ces profondeurs ?

Une invitation pour une âme sans peur

Chacun contient un visage à écorcher, déchirer, torturer.



Posté par _HK_ à 15:15 - Des-Mots-D'âme - Commentaires [3] - Permalien [#]

21 août 2009

Trip Silent Hill...

skfA53A

Posté par _HK_ à 22:10 - Calligraphie - Commentaires [6] - Permalien [#]

29 juillet 2009

Pause culturelle

Expo VRAOUM !

 

Etant fan de comics c’est bien sûr avec intérêt que je vais à cette expo sur la bande dessinée, mais ayant vu le musée de la BD à Bruxelles quelques mois avant il en fallait pas mal pour m’impressionner.

 

Le début de la visite est sympa mais je reste quand même sceptique, il y a des planches au sens parfois un peu obscure pour moi, ça y est je pensais m’être retrouvée dans un lieu où tout serait intellectualisé avec un élitisme à gerber. Heureusement la suite se passe mieux, il y a vraiment des pièces étonnantes qui m’ont scotché et à ma grande joie ici on ne parle pas que de la bd franco-belge qui m’enchante pas trop puisqu’une partie est consacrée aux mangas puis un peu de comics. D’ailleurs le sommet arrive au fond de moi avec une sculpture de Takashi Murakami puis la salle des super-héros (j’en dit pas plus ^^). L’expo est ensuite déjà finie mais on ne regrette rien après avoir passé ce bon moment.

 

 

Expo VRAOUM à la maison rouge jusqu'au 27 septembre 2009

 

 

Musée du vin

Un passage obligé quand on vit à Paris et qu’on se passionne pour l’œnologie c’est bien sûr le musée du Vin. Le musée peut être un peu difficile à trouver mais la cave en question. Les francophones ont droit à un guide papier qu’ils pourront garder et les étrangers pourront avoir un casque pour les commentaires audio. Le musée présente essentiellement le travail de la vinification, les outils etc, la collection d’objets est d’ailleurs assez impressionnante. La visite finit avec l’impression personnelle qu’il manque beaucoup de chose, c’est vrai qu’il y a beaucoup à dire sur l’œnologie mais j’aurais aimé que mes compagnons touristes pour l’occasion soit informés sur les grandes régions viticoles de France, un petit mot sur les AOC et sur les principaux cépages mais non pas du tout. La visite se finit quand même sur un très bonne note puisque l’établissement vous propose un verre de vin à déguster (j’ai eu droit à un très bon gaillac). A voir seulement si le vin vous passionne, les autres passeront leur chemin.

 


Musee du Vin
envoyé par Musee_du_Vin. -

 

Posté par _HK_ à 21:55 - Commentaires [1] - Permalien [#]

28 juillet 2009

Ego

C’est un homme perdu

Qui voulait d’une vie simple

Le rêve américain version bleu blanc rouge

Sans le cerveau qui sans cesse ne bouge

Chaque jour on se dit de rester humble

Pour faire pleurer tout le monde parfois il pense qu’il se tue.

 

C’est un homme perdu

Lâché dans un monde de violence

Sans jamais s’attacher aux croyances

Tout concorde en chaque sens

Dehors habite un monde immense

Sans personne pour l’y accompagner

C’est dans les couloirs voisins qu’il veut se promener.

 

C’est un orphelin abandonné

Le sacrifice d’une guerre sous l’étoile du zélé

Les belligérants sont abjects et bruyants

Il ne reste que l’affection du chat

Tant qu’il reste de quoi croquer il restera

Fatalement ces mots d’âme ne sont que du vent

D’un enfant qui trouve le temps trop lent.

 

J’aimerais juste dire au revoir

Vous voir tous crever et dire enfin au revoir

Tout ça c’est de la folie, de la folie…

 

Posté par _HK_ à 21:15 - Des-Mots-D'âme - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 juillet 2009

la réflexion du jour

Quand les maîtres quittent le navire,
l'orphelin reste dans sa cave au milieu des chats
jusqu'à ce qu'il reste de quoi croquer

Posté par _HK_ à 16:28 - Des-Mots-D'âme - Commentaires [1] - Permalien [#]

01 juillet 2009

mr Bambou

DSC01138

DSC01136

Posté par _HK_ à 18:11 - Sous la peau - Commentaires [9] - Permalien [#]

28 juin 2009

L'art du post-it

Non je ne suis pas mort, juste en hibernation...



Posté par _HK_ à 12:37 - Sur les pellicules - Commentaires [3] - Permalien [#]

21 juin 2009

En cette journée musicale...


L'été arrive mais je ne m'expose qu'à l'ombre
Le soleil arrive mais tout semble si sombre.


La puissance de streetlight manifesto en live et la sensibilité de hooverphonic.

Posté par _HK_ à 09:05 - débauche de son - Commentaires [3] - Permalien [#]